Sylvain Toutant
Conférencier hors pair, membre de nombreux Conseil d’Administration, Sylvain a été Président de David’s Tea, de mai 2014 à février 2017, une entreprise de distribution, qu’il a contribué à introduire avec succès à la Bourse de New-York en 2016. Il a débuté sa carrière en 1985 chez General Motors Canada, puis à l’agence Publicité Martin dans laquelle il a participé  à la conception et au lancement de la chaîne Réno-Dépôt en 1992-1993.

Promu Vice-Président du marketing de Réno-Dépôt en 1994, il a été l’un des principaux architectes de son développement, contribuant à en faire l’une des entreprises les plus admirées au Québec. Il en est ensuite devenu Président et chef de la direction en 2001, puis comme Président et chef de la direction des Boutiques San Francisco. De 2004 à 2007, il a ensuite été Président et directeur général de la Société des Alcools du Québec (SAQ). Sous son mandat, la SAQ a accru les indices de satisfaction de sa clientèle de façon marquée tout en améliorant significativement sa performance financière. Il a rejoint en 2008 la Holding Green Mountain Coffee Roasters (GMCR) Canada Inc, à titre de Président–Détail chez Van Houtte, puis de chef de l’exploitation et responsable de la supervision des opérations, du marketing, des ventes et de la division Services de café et enfin comme Président jusqu’à son rachat par Coca-Cola en 2014.

Diplômé de l’Université du Québec à Trois-Rivières en administration, M. Toutant a été l’un des lauréats 2001 du programme annuel des 40 Canadiens de moins de 40 ans les plus performants (Top 40 under 40). Il a reçu en 2003, le prix Nouveau Performant, catégorie grand gestionnaire, une reconnaissance accordée par la firme Perform aux dirigeants d’entreprise qui ont apporté une contribution exceptionnelle à l’essor économique du Québec. Il a aussi reçu en 2003 le Prix John-Molson de l’Université Concordia.

 

Guy Rocher
Guy ROCHER, Ph.D. (Harvard) est sociologue, a enseigné la sociologie à l’Université Laval (1952-1960), a été professeur titulaire au Département de sociologie (de 1960 à 2010) et chercheur au Centre de recherche en droit public de la Faculté de droit de l’Université de Montréal (de 1979 à aujourd’hui). Il est maintenant professeur émérite et aussi professeur associé à la Faculté de droit de l’Université de Montréal. Il a été membre de la Commission royale d’enquête sur l’enseignement (Commission Parent) (1961-1966) et a participé à la rédaction du Rapport de cette Commission. Il a aussi été sous-ministre au développement culturel et au développement social, au Conseil exécutif du Gouvernement du Québec (1977-1982). Dans cette fonction, il a participé à l’élaboration et à la mise en application de la Charte de la langue française (1977). Il a publié de nombreux articles et une vingtaine d’ouvrages, entre autres une Introduction à la sociologie générale, Le Québec en mutation, Études de sociologie du droit et de l’éthique et, en collaboration, Entre les rêves et l’histoire, Théories et émergence du droit et La Loi 101 et l’école primaire à clientèle pluriethnique.

 

Françoise David
Dès la fin de ses études collégiales, en 1969, elle passe six mois au Rwanda où elle agit comme enseignante et responsable d’activités parascolaires dans une école secondaire. Titulaire d’un baccalauréat en service social de l’Université de Montréal (1972), elle travaille au Centre des services sociaux du Montréal métropolitain de 1972 à 1986. Elle devient présidente de son syndicat en 1983 et responsable du comité de la condition féminine de la Fédération de la santé et des services sociaux (CSN) entre 1980 et 1984.

En 1987, elle devient coordonnatrice du Regroupement des centres de femmes du Québec où elle obtient les premiers plans triennaux de financement. En 1994, elle accède à la présidence de la Fédération des femmes du Québec, poste qu’elle occupera jusqu’en 2001. En 1999, elle est faite chevalière de l’Ordre national du Québec. Après 14 années au sein du mouvement des femmes, Françoise David fait un stage au Mali avec l’organisme SUCO et par la suite, se joint à l’équipe de l’organisme Au bas de l’échelle pour travailler à une réforme de la Loi sur les normes du travail.

En 2002, elle fond D’abord solidaires, un collectif qui vise à vulgariser les programmes des différents partis politiques québécois et à informer les citoyen-nes sur les dangers de la montée de la droite. En 2004, elle fonde avec d’autres militants le mouvement politique Option citoyenne qui fusionnera avec l’Union des forces progressistes en 2006 pour devenir Québec solidaire, parti dont elle sera la co-porte-parole de 2006 à 2017. Elle est élue députée de Gouin en 2012 et quitte la vie politique en janvier 2017.

Depuis mars 2018, elle est vice-présidente du Mouvement pour une démocratie nouvelle qui milite en faveur d’un mode de scrutin proportionnel, au Québec. Elle est aussi analyste à Radio-Canada et auteure de plusieurs textes et chroniques dans des journaux et revues. En juin 2018, madame David a reçu un doctorat honoris causa de l’Université de Montréal.

Quarante années d’engagement social et politique n’ont pas altéré ses idéaux : faire du Québec un pays de projets, un pays du bien commun et de l’égalité, un pays vert à l’économie sociale et solidaire, démocratique, inclusif, où l’on vit et travaille en français.