Table ronde Le numérique, frein ou accélérateur à la réussite?

Bruno Guglielminetti

Animateur

Mon nom est Bruno Guglielminetti. Fils d’un émigrant italien et d’une mère québécoise, je suis le fier père de deux garçons. Professionnellement aujourd’hui, je suis consultant indépendant en stratégie de communication numérique. Je fais également des conférences, de la formation et j’analyse l’actualité des communications et du numérique dans les médias.

D’ailleurs, plus de 85 000 abonnés me font confiance au quotidien sur Twitter, et dans mon podcast hebdomadaire Mon Carnet, pour leur présenter l’essentiel de l’actualité numérique.

Auparavant, j’ai passé deux ans au sein de l’équipe de direction de Gilbert Rozon à titre de Directeur général de la Division numérique du Groupe Juste Pour Rire / Just For Laughs. Mon travail consistait notamment à établir la stratégie numérique du groupe et coordonner les efforts des différentes unités d’affaires de Juste pour rire et Just for Laughs dans le contexte du numérique.

Juste avant, j’ai eu le plaisir d’être Directeur au Cabinet de relations publiques NATIONAL. Pendant presque 4 ans, j’ai dirigé l’équipe numérique de Montréal. Au quotidien, je conseillais les clients de la firme dans leur stratégie de communication avec les diverses plateformes numériques. Autant pour l’utilisation d’Internet, des médias sociaux, de la gestion de crise en ligne, des applications mobiles ou même dans le contexte du divertissement numérique.

Avant, j’ai été à l’emploi de Radio-Canada pendant 23 ans. Principalement à la production/réalisation d’émissions à la radio de Radio-Canada et en parallele, pendant les 15 dernières années, à y traiter de nouvelles technologies sur toutes les antennes du diffuseur public canadien.

De 1996 à 2003, j’ai écrit au quotidien montréalais La Presse. Et de 2005 à 2010, j’ai signé une chronique hebdomadaire dans les pages du quotidien Le Devoir.

En 2003, j’ai reçu le Prix du Communicateur de l’année décerné par l’Association internationale des Professionnels de la Communication. En 2004, je recevais le Mérite de la langue française dans le domaine des nouvelles technologies de l’OQLF. Et finalement, en mai 2009, je recevais le prix d’Excellence dans le journalisme scientifique et technique de la Canadian Advanced Technology Alliance à Ottawa.

Philippe Clément

Panéliste

Président de la Fédération étudiante collégiale du Québec

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) est une organisation qui représente près de 78 000 membres, répartis dans 27 cégeps à travers le territoire québécois. Fondée en 1990, la FECQ étudie, promeut, protège, développe et défend les intérêts, les droits et les conditions de vie de la population collégienne. La qualité de l’enseignement dans les cégeps, l’accessibilité géographique et financière aux études et la place des jeunes dans la société québécoise sont les orientations qui guident l’ensemble du travail de la Fédération depuis plus de 30 ans. Pour la FECQ, tous devraient pouvoir compter sur un système d’éducation accessible et de qualité.

 

Élise Desgreniers

Panéliste

 Enseignante de mathématiques, Collège Lionel-Groulx

Elise Desgreniers enseigne les mathématiques depuis bientôt quinze ans, et travaille au Collège Lionel-Groulx depuis 2007. Elle adore la technologie, particulièrement lorsqu’il lui est possible de l’utiliser pour bonifier son enseignement, l’expérience en classe et la compréhension de ses étudiants. Elle s’intéresse aussi aux innovations pédagogiques et est constamment en train de tester de nouvelles approches et activités innovantes et motivantes en mathématiques avec ses étudiants. Elle a aussi rédigé plusieurs recueils de notes de cours et assure le support Moodle pour son département. C’est d’ailleurs ces multiples raisons qui lui ont valu une mention d’honneur de l’AQPC en 2017.

 

Magali Dufour

Panéliste

Professeur agrégée en psychologie

Madame Magali Dufour est docteure en psychologie et professeure agrégée au département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal et professeure associée à l’Université de Sherbrooke. Elle est chercheure dans l’équipe HERMES, à l’Institut Universitaire sur les dépendances et au Centre de recherche Charles-Lemoyne. Depuis plus de dix ans, elle s’intéresse aux addictions sans substance notamment à la dépendance à Internet et a publié de nombreux articles sur le sujet. Elle mène présentement différents projets cliniques et de recherche auprès des personnes cyberdépendantes ainsi qu’auprès des joueurs de jeux de hasard et d’argent. En plus de prononcer de nombreuses conférences sur la dépendance à Internet, elle a publié les premiers travaux de recherche réalisées au Québec auprès des utilisateurs problématiques sur Internet. Elle continue également à faire de la clinique privée auprès des personnes présentant des problèmes de dépendance et d’anxiété.

 

Martin Pelletier

Panéliste

Conseiller technopédagogique, Cégep régional de Lanaudière

Depuis près de 20 ans, Martin Pelletier œuvre dans le milieu collégial à titre de conseiller technopédagogique et d’enseignant en communication. Au fil des années, il a toujours eu un enthousiasme à utiliser des outils technologiques dans le cadre de ses cours et il a développé un intérêt pour l’amélioration des pratiques pédagogiques, pour l’application de différentes taxonomies et pour l’étude de la didactique.

Il a d’ailleurs fait plusieurs présentations dans le cadre de colloques de l’AQPC (Association québécoise de pédagogie collégiale) sur ces différents sujets. La position est simple : chercher à allier les principes, les théories et la pratique par l’expérimentation d’outils préconisés.